En tirer les conséquences. Le président de l’Université de Bretagne occidentale commente les résultats du « plan de relance »

Le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a annoncé  en septembre 2020 un « plan de relance » de 6,5 millards d’euros. Les résultats viennent d’être annoncés, annonçant la sélection de 4214 projets pour 2,7 milliards d’euros (sic) en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments de l’État, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la vie étudiante.

Le président de l’Université de Bretagne, Matthieu Gallou, occidentale prend ses responsabilités.

Il s’agit d’une nouvelle étape dans la contestation du rôle du HCERES, après le communiqué de la CP-CNU, mardi 15 septembre, invitant les enseignants-chercheurs et enseignantes-chercheuses à cesser toute participation aux visites HCERES.

#ResistESR

À Brest, l’Université de Bretagne occidentale (UBO) fait partie de l’alliance « Université européenne des mers » ou « SEA-EU ». (Archives Le Télégramme)

 



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2020, 17 décembre). En tirer les conséquences. Le président de l’Université de Bretagne occidentale commente les résultats du « plan de relance ». Academia. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ainv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.