Rétention de notes et moyens de grève : l’ANMCSP contribue au débat !

Academia a ouvert un débat sur les bonnes notes comme outil efficace de la grève. L’ANCMSP saisit la perche tendue pour donner la vision des non-titulaires sur cet outil traditionnel des mobilisations universitaires.  #ResistESR

https://www.flickr.com/photos/39683118@N07/14977017211/in/photolist-oPt8qF-39oVWd-56kJu8-CzTbAU-9Z2dgm-cqJu-5AGB-tJke-d9dY-4ZL5-2AdBP-sPzzb-9dB54o-5uEfbR-LVvdi2-ptgVc-rYernS-nNpm9X-5M5xks-aRXJ8H-JhUdw-4CYXT1-5CXKMb-93d8-pJ5NT3-dvkyrz-D7r7Vv-39jnQH-3BVQT-6ACvnK-8bQ4Cp-ostNZ9-cFhFLA-5j3pQ8-9q8aVq-4vRsmR-9mydgb-FJWCG-8bBDg5-5XdqGu-9H4nNE-9kN9yG-FiufJT-84ogpG-oHGf3D-3dYSsD-8ynq4S-ceWEku-8HAaDV-5LUjwd

Tiny Plants. Credit: Narayan G. Maharjan, 2014

La grève oui, mais quelle grève ? A propos de la rétention des notes comme mode d’action universitaire

Ce texte se veut une contribution au débat initié par la rédaction d’Academia sur la rétention des notes, et plus généralement sur les moyens d’action dans l’Enseignement supérieur et la recherche (ESR). Cette contribution nous semble d’autant plus importante que ce débat sur le répertoire d’action constitue un véritable marronnier des mobilisations universitaires, en particulier sur la question de la grève et la définition de ses formes légitimes. Elle nous semble également importante compte tenu des mobilisations passées, qui n’ont pas beaucoup produit de victoires ces dernières années sur le plan national (sinon aucune). Disons le d’emblée : l’ANCMSP est en désaccord complet avec la position d’Academia sur la rétention des notes, pour les raisons exposées ci-dessous.

Précisons que l’ANCMSP est une association qui représente les intérêts des non-titulaires de l’ESR, principalement de science politique. Pour rappel, selon les chiffres du Ministère en 2020, l’ESR compte 62 500 enseignant·e·s-chercheur·e·s (EC) titulaires pour 19 000 EC non-titulaires et 130 000 vacataires. Si la Loi de Programmation pour la Recherche (LPR) affecte tous les personnels universitaires, il nous semble que les non-titulaires sont encore plus touché·es, puisque cette réforme hypothèque directement leur futur dans ce secteur professionnel. Nous souhaitons donc ici présenter un point de vue porté par des non-titulaires, pour défendre leurs intérêts.

Lire la suite sur le site de l’ANCMSP →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.