Le SneSup Strasbourg dégaine le premier

Chères et chers collègues,

L’heure est grave. Il nous faut réagir !
1. Le bureau de la section SNESUP-FSU de l’Université Strasbourg a pris connaissance de la lettre de la CP-CNU adressée au Président de la République. Il approuve en tous points son contenu et partage donc sa conclusion : « Madame Vidal « ne dispose plus de la légitimité nécessaire pour parler au nom de la communauté universitaire et pour agir en faveur de l’Université ». La Conférence des présidents d’université (CPU), prenant position contre les amendements du Sénat soutenus par la ministre, a de son côté exprimé sa défense des libertés académiques et son attachement à l’université comme « lieu de débat et de construction de l’esprit critique »  (voir ici et ).

Il nous semble donc naturel de poser également au président de l’Université de Strasbourg la question de la pertinence du maintien en fonction de Madame la Ministre, dans la mesure où toute possibilité de dialogue semble rompue entre elle et la communauté universitaire.

2. Le SNESUP-FSU et l’intersyndicale nationale soutiennent la grève de ce mardi 10 novembre dans l’Éducation et ont déposé des préavis.
3. Le SNESUP-FSU de l’Université de Strasbourg appelle à faire grève ce mardi en solidarité avec les collègues du primaire et du secondaire, mais aussi et surtout pour marquer notre refus de voir nos métiers et missions méthodiquement détruits par ce gouvernement qui a poussé la Commission mixte paritaire à valider les amendements les plus catastrophiques qui soient :
– attaque de nos statuts et remise en cause des libertés académiques,
– destruction du cadre national des concours par la LPR et suppression de la qualification au CNU,
– budget anémique, manque cruel de postes, précarité à tous les niveaux et dégradation de nos conditions de travail,
Le bureau de la section SNESUP-FSU de l’Université Strasbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.