[LPPR] Le sénat restreint les libertés académiques et pénalise l’opposition à un débat dans les universités

Dans l’ambiance actuelle où le Ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, accuse certains universitaires d’islamogauchisme et alors que la loi Recherche a commencé à être débattue en séance publique au sénat ce mercredi, les sénateurs et sénatrices ont adoptés deux amendements touchant la liberté d’expression au sein de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Un respect flou des « valeurs de la République » de restriction de la liberté académique

L’amendement de Laure Darcos, sénatrice LR, modifie la liberté d’expression des enseignant·e·s-chercheur·euse·s, des chercheur·euse·s et des enseignant·e·s. Jusqu’ici le code de l’éducation protégeait cette liberté de façon « entière » :

Les enseignants-chercheurs, les enseignants et les chercheurs jouissent d’une pleine indépendance et d’une entière liberté d’expression dans l’exercice de leurs fonctions d’enseignement et de leurs activités de recherche, sous les réserves que leur imposent, conformément aux traditions universitaires et aux dispositions du présent code, les principes de tolérance et d’objectivité.

Lire la suite →



Citer ce billet
Christelle Rabier (2020, 30 octobre). [LPPR] Le sénat restreint les libertés académiques et pénalise l’opposition à un débat dans les universités. Academia. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aii0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.