Sur la toile. Monsieur le président de la République, …

elyseeJean-Paul Deroin, professeur des Universités à Reims, président de la CP-CNU, publie une lettre ouverte au président de la République sur Médiapart, datée du 15 décembre 2016. Academia en reproduit ici les premières lignes. 

Monsieur le Président de la République,

Au cours de l’allocution à la Nation le 1er décembre 2016, vous avez dressé le bilan de votre quinquennat dont la jeunesse était la priorité. Aucun mot n’a été dit sur l’enseignement supérieur, la recherche, l’innovation, les universités ou encore l’avenir des jeunes diplômés.

Pas un mot pour présenter les universités exsangues suite à diverses lois, initiées par vos deux prédécesseurs mais continuées et aggravées dès 2013 sous l’action de vos gouvernements. Les postes promis à l’enseignement supérieur ne sont souvent pas pourvus afin de contribuer au renflouement financier des établissements. Ainsi, pour la première fois, depuis des décennies, l’année 2015 a vu le nombre d’enseignants-chercheurs diminuer (en France) ! La précarité dans tous les emplois s’installe au sein de l’enseignement supérieur et de la recherche. Des filières de formation ferment dans certains établissements. Pourtant, le flux d’étudiants ne cesse de croître. Pourquoi ne pas augmenter les moyens en conséquence comme en Allemagne, pays que l’on cite si fréquemment comme la référence ?

La suite se trouve ici, sur le site de Médiapart: Halte à la casse de l’enseignement supérieur.


Laisser un commentaire