Les auditions parlementaires de Thierry Coulhon : 21 octobre, 9h et 11h30

La fabrique de la loi #35

← Article précédent

Article suivant­ →

C’est la dernière ligne droite avant le crash final.

C’est désormais officiel, Thierry Coulhon, le « candidat » à la présidence du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) qui a été retenu par Emmanuel Macron envers et contre tout, sera auditionné par la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale le 21 octobre prochain à 9h, puis par la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat ce même jour à 11h30.

Cette audition, qui est une obligation légale dont Thierry Coulhon se serait sans doute volontiers passé, est l’ultime étape avant la publication au Journal officiel du décret le nommant à la tête du Hcéres.

Pour cette audition, nous nous permettons de suggérer aux député·es, sénateurs et sénatrices membres de ces deux commissions les trois points suivants :

  1. Ces auditions doivent être filmées et diffusées, si possible en direct, pour qu’au moins une des étapes de cette procédure de nomination se fasse de manière publique et transparente, et suscite un minimum d’attention des médias [Mise à jour du 16 oct. 2020 : il est désormais précisé sur le site du Sénat que « l’audition fera l’objet d’une captation audiovisuelle et d’une diffusion en direct sur le site du Sénat »].
  2. Thierry Coulhon doit être publiquement interpellé quant aux conditions scandaleuses de sa nomination — une nomination par le pur fait du prince et à rebours de toutes les bonnes pratiques internationales en matière de nomination à la tête des instances d’évaluation.
  3. Enfin, et surtout, Thierry Coulhon doit être contraint de dévoiler de manière précise son programme pour les quatre années de son mandat à la tête du Hcéres, ainsi que la conception des libertés académiques qu’il y défendra, au sujet de laquelle nous nourrissons les plus grandes craintes. Rappelons qu’à ce stade, le conseiller du président de la République n’a pas jugé utile de rendre publique la moindre ligne de son programme auprès de la communauté de l’ESR.

Nous ne rappellerons pas une énième fois encore le scandale que représente une telle nomination, et le mépris qu’elle représente. Academia y a consacré nombre d’articles, et notamment une enquête de synthèse. Quelques mots suffisent : un Haut Conseil sans président·e depuis un an ; 1300 candidatures alternatives déposées à l’initiative de RogueESR ; trois procédures reprises à zéro du fait de dysfonctionnements majeurs ; un avis du collège de déontologie du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation signalant des problèmes déontologiques lourds, tout entiers imputables à Thierry Coulhon ; une ultime procédure entachée de grossiers conflits d’intérêts de la part de Christine Clerici et d’Alain Schul ; … Et, surtout, un risque important pour les libertés académiques quand on sait l’importance que prendra le Hcéres dans les années à venir, suite à l’adoption de la loi de programmation de la recherche. Voilà une autorité dont dépendra une partie des crédits de l’enseignement supérieur et de la recherche, à la tête de laquelle on place un conseiller du président de la République connu pour la brutalité de son programme idéologique pour l’ESR – et qui, accessoirement, deviendra intouchable pendant quatre ans comme tout président d’« autorité publique indépendante ».

Un Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, en somme, sans aucune responsabilité devant la représentation nationale.

C’est ahurissant.

Un vote négatif des deux commissions parlementaires s’impose, quand bien même nous ne nous faisons aucune illusion s’agissant de l’Assemblée nationale.

https://www.flickr.com/photos/gregnumberone/8252032701/in/photolist-dzcPPT-6HzXyP-MEmSg-stak-6HA8br-7wrXM2-8hhUPy-6uoRLd-48e9uj-5KS7B8-jHwH2-4dKrQy-7LDiRs-4MPvbM-MEdMG-8httQP-Y23AUT-8bVFMF-tdJg1-6HDYzo-6HA2dz-6HFiTy-wNTKz-kcXru-4ufKvA-NHfNtA-34MM9T-5C5Fx8-ddat8-6HE8KU-dfUPU-57oWk8-6UQpi5-2hEwzGm-57oWhH-2hEsL8A-wNTKu-25cAe-6HA76M-5tCHjW-c5rTLW-yARpZ-4NBtZf-giwbZ-giwc2-x7zUo-6e6qpU-oF7o-5pyNXY-5mNAvR

Crash, par Greg Number One, 2012


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.