Auditions à la Commission des Affaires culturelles : la CPU en juillet

La fabrique de la loi #2


← Article précédent

Article suivant

Alors que la Commission des affaires culturelles poursuit ses auditions, il n’est pas inutile d’écouter la première audition que la Commission a tenue autour de la #LPPR qui a eu lieu en juillet. Olivier Laboux, chirurgien, président de l’université de Nantes, vice-président de la Conférence des présidences d’université, a tenu un discours un peu différent de celui qu’on attendait de la CPU.

https://www.flickr.com/photos/bpmm/7907307994/in/photolist-d3K2bs-d3K1QJ-at9y1-axdHmS-6Z37cb-gB1Dwg-2gQBq8K-a247Bs-2homBV9-8QJ4tX-6y68bw-6y6bWb-6y68bL-5SHgfV-5SHgc8-8qMp6j-24cJqU1-9CqCAQ-M3tZDA-6EJQ2C-gF5q4q-NETaL7-HCwjx-2iC5KEh-r7LP6P-67kHT2-fMYbe1-fMYaxQ-dQb2Y-2a69ziG-fMMQjT-fMFNS4-fMYo4o-fMFGWF-fMFHET-fMY6NQ-fMFNs4-fMFJRZ-fMY6tW-fMY9t9-fMYfFu-2dRsFU7-fMFHiB-fMYfbQ-fMY94y-fMFKjc-fMY8AL-2j5VqSo-2gRpfXD-2jqEepQ

Outils, par bpmm, 2012

Sans doute la crise du COVID et l’absence totale de soutien du Ministère, Laboux insiste sur l’importance d’un financement renforcé de la fonction publique – dans l’immédiat et sur le long terme. Il attend de la LPPR et déjà, du projet de Loi de finances 2021, un rattrapage : il critique donc la trajectoire financière, comparant les 150 millions proposé pour 2021 aux 50 millards allemands, demandant aux députés de la corriger, alors qu’il partage, comme la communauté scientifique, les diagnostics.  La CPU s’inquiète de la précarisation : il salue la revalorisation des personnels en début de carrière ; il demande une réduction à 15% du volume des tenure tracks – pour limiter l’effet « allergisant » auprès de la communauté1. L’investissement dans l’université est sous-estimé : on peut considérer que 1€ investi  en valent 4 ; pour l’UE, c’est même un rapport de 1 à 11. En conclusion, réaffirmons l’esprit de la future loi : nous avons besoin de la représentation nationale pour le consolider.

Questions des groupes :

  • Valérie Gomez-Bassac (LREM) : que pensez-vous de l’écoute des partenaires sociaux sur les points budgétaires ? rentrée à haut risque (démographie et covid) ? numérique (pour aider les étudiants précaires2
  • Estelle Anthoine (LR): s’inquiète du financement majoritaire par appel à projet.
  • Philippe Berta (Mouvement Démocrate et apparentés): quelle trajectoire ? quel ratio financement pérenne/ à court terme) ? allongement des contrats doctoraux ? comment simplifier les dispositions de valoration
  • Michèle Victory (Groupe socialiste) : philosophie de la loi ? difficultés avec les + 40000 étudiants supplémentaires ? quelle mission pour l’université pour éclairer jeunesse et société ?
  • Béatrice Descamps (UDI et indépendants) : quels besoins financiers pour l’accueil des étudiants ? et des étudiants handicapés ?

(suite dès que j’ai le temps d’écouter la séance de questions – c’est très intéressant).

Moment très drôle où Laboux indique que 90% des lycéens ne savent pas comment se fait la science3

Place des femmes ? La CPU entend s’appuyer sur l’Association des femmes dirigeantes  – profitons des chaires des professeurs juniors, pour commencer d’initier le début d’une tentative de réflexion sur la question.

Rentrée ? Réponse : on ne sait pas recruter pour dédoubler4 On est inquiet

Liens :

  1. Nous proposons 0%).) ; les chaires de professeurs junior pourraient corriger les inégalités hommes-femmes dans le recrutement et la progression de carrière ((NDLR: on ne voit pas comment, puisque les pratiques sexistes perdurent. []
  2. ?? []
  3. Le vice-président n’a pas indiqué quel prat des étudiant-es et des universitaires savent comment se fait la science. Ne parlons pas du gouvernement dont le rapport annexe est révélateur. []
  4. Ah bon!! []

1 réflexion sur « Auditions à la Commission des Affaires culturelles : la CPU en juillet »

  1. Ping : Faire le choix de la chaise vide devant la Commission des Affaires culturelles | Academia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.