Julien démissionne du Conseil d’administration de l’Université de Strasbourg

La question est d’importance, pas seulement pour les personnels et étudiants de l’Université de Strasbourg, mais pour tout l’ESR, pour lequel l’Unistra est aussi un laboratoire des réformes.

 

Parmi les expérimentations locales, la privation complète de tout espace de décision dans les Conseils, afin de mener librement des politiques contraires aux intérêts de l’établissement, en entretenant une illusion de collégialité.

 

Ne plus entretenir l’illusion Membres du Conseil d’administration et du Conseil académique, nous avons tenté durant trois ans de faire vivre ces instances, d’y représenter la communauté universitaire qui nous a élus et d’œuvrer…

C’est en tous cas le constat objectif qui ressort nettement de l’enquête menées auprès des personnels de l’Université de Strasbourg.

Et c’est pourquoi, aujourd’hui, il n’y a plus d’Alternative à l’Université de Strasbourg.

Il n’y a plus d’Alternative Démission des membres des trois conseils centraux de l’Université de Strasbourg – Conseil d’administration (CA), Commission de la recherche (CR) et Commission de la formation et de la vie universitaire…

   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.