Revues en lutte mobilisées contre la LPPR

Le collectif Revues en lutte, qui réunit désormais 156 revues scientifiques de sciences humaines et sociales mobilisées contre la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), exprime sa colère face au cynisme de la Ministre de lEnseignement supérieur, de la recherche et de linnovation, Frédérique Vidal, et du gouvernement, qui, en pleine crise sanitaire et alors que les universités sont fermées et les personnels occupés par les nombreuses tâches administratives et pédagogiques, viennent de rendre public le texte de loi que la communauté scientifique réclamait depuis plus dun an.

Ce texte confirme les inquiétudes et la colère exprimées par lensemble des personnels de la recherche et de lenseignement supérieur. Malgré notre mobilisation massive depuis janvier et une manifestation historique dans toute la France le 5 mars dernier, le ministère persiste dans une voie qui aboutira à la destruction de notre système public de la recherche en accentuant la précarité et la mise en concurrence des personnels, des laboratoires et des universités, au nom d’une soi-disant « amélioration de l’attractivité des métiers scientifiques ».

Alors que le texte de la LPPR sera présenté au Conseil des Ministres le 8 juillet prochain, le collectif appelle à une mobilisation ferme et massive contre le scandale que constitue à la fois le texte lui-même et la méthode gouvernementale qui consiste à profiter d’une crise sanitaire et passer en force une loi néfaste dont la communauté scientifique ne veut pas.

Avec d’autres collectifs, les Revues en lutte appellent à la tenue de rassemblements partout en France les 12 et 17 juin 2020, dates des examens de la LPPR au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) et au comité technique ministériel de l’enseignement supérieur et de la recherche (CTMESR).

 À Paris, nous appelons à un rassemblement le vendredi 12 juin à 13h30, place de la Sorbonne, pour montrer notre opposition résolue à la LPPR.

Nous appelons par ailleurs à un cortège au côté des soignant.e.s le 16 juin 2020, la LPPR étant inspirée par une idéologie néolibérale qui frappe aussi de plein fouet le secteur hospitalier, avec les conséquences tragiques que l’on a pu observer durant la crise sanitaire que nous traversons.

Pour en savoir plus sur le texte : Avant-projet de LPPR : une gigantesque machine à précariser et à privatiser, 7 juin 2020

LISTE DES REVUES DU COLLECTIF

Liens :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.