UTBM. Quatre mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

Academia rapporte les affaires de harcèlement sexuel et de viol quand nous en sommes informé·es, notamment en cas d’appel. L’affaire qui touche un professeur de l’Université de technologie de Belfort-Montbeliard est ici jugée en correctionnelle.



Citer ce billet
Christelle Rabier (2020, 8 juin). UTBM. Quatre mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel. Academia. Consulté le 25 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ai8i

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.