Tony Allen still plays Afrobeat

  • Tony Allen “Strictly Afrobeat”, par la Revue sonore, 2008

Il était quelque chose comme 18 heures, ce jour de juin était chaud et Tony Allen était sur le festival des Nuits Métisses à Auxerre.
L’équipe de La Revue Sonore en mission spéciale pour Marsatac a fait une petite incursion microphonique dans la loge du maître de l’Afrobeat, histoire d’échanger quelques mots avec ce musicien peu bavard, qui préfère nettement laisser parler sa batterie. Mais qui cependant nous accorda ce jour-là du temps et des mots pour évoquer le rêve de sa vie : “jouer de la batterie comme personne !!” et nous replonger dans le Lagos musical des années 50/60.
Batteur du “Black Président” Fela Kuti durant les 70s, Tony Allen est le maître du groove.

Là où Fela était radicalement panafricain, Tony Allen est fondamentalement ouvert aux métissages. Et, tandis qu’au fil du temps le discours et toute l’attitude de Fela se faisait de plus en plus politique, Tony Allen, lui, se faisait de plus en plus musicien. Tout se passe comme si les deux complices s’était réparti le slogan “Music is the weapon of the Future” en deux phrases bien distinctes : “Music is a weapon” pour Fela et “Music is the future” pour Tony. Pourtant, au milieu des années 60, ils allaient inventer ensemble cette alchimie entre mélopées traditionnelles africaines et rythmes noirs-américains. Aujourd’hui, à presque 70 ans, quelque part entre le Nigéria et une galaxie lointaine, règne Tony Allen, projetant sa musique vers des terres nouvelles, façonnant un afro-beat expérimental et cosmique.

Une interview sonore pour délecter vos oreilles de la voix profonde du maître de l’Afrobeat.
Durée : 9mn11s
Réalisation : La Revue Sonore / Benoît Derrier et Elisa Portier@2008.Avec la complicité de l’immense Soro Solo.
Music : Asiko : In A Silent Mix (Tony Allen). Extrait de l’excellent Tony Allen Black Voices produit par Doctor L ( Comet Records / Discograph / 1999).

Nécrologie: Tony Allen obituary, 1940-2020, by Robin Denselow, he Guardian, 3 mai 2020

Remerciements à Antoine Chambert-Loir et à Elisa Portier


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.