Examens à distance à l’Université de Lille : Solidaires étudiant∙es saisit le tribunal administratif en urgence

Soutenu par la FSE et la section SUD éducation de l’Université de Lille, Solidaires étudiant.e.s a déposé un recours en urgence devant le Tribunal administratif ce 2 mai 2020, demandant la suspension de la décision de l’Université de Lille imposant des examens en ligne à ses étudiant.e.s.

Les modalités d’examen attaquées sont précisées dans un document appelé « Plan de Continuité Pédagogique », adopté le 10 avril par la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU), instance de l’université compétente en matière d’organisation des formations. Cette décision doit être suspendue, car les examens en ligne constituent une rupture d’égalité entre les étudiant.e.s discriminant les plus précaires (situation de handicap, mauvaise santé physique ou psychologique, accès au numérique fragile).

Des alternatives aux examens en ligne ont été proposées par des élu.es au sein de la CFVU, telles que la note plancher à 12/20, ou a minima le recours exclusif aux examens asynchrones. Toutes ces alternatives ont pourtant été balayées d’un revers de main par la présidence, qui a refusé de les soumettre au vote dans un déni total de démocratie. Tandis que plusieurs universités de France ont fait le choix de la validation automatique du semestre, la CFVU de l’Université de Lille a donc validé, dans la précipitation et l’opacité, la tenue d’examens en ligne, sans aucune considération pour les inégalités qu’ils creusent. Elle est même allée jusqu’à autoriser le recours à la télésurveillance sans aucune information concernant la protection des données, en dépit de tout bon sens et des risques juridiques encourus.

Cet « acharnement à évaluer » et ses dérives ne correspondent pas à la vision que nous portons d’un enseignement supérieur égalitaire et émancipateur, vision qui doit être réaffirmée et non bafouée en contexte de crise sanitaire. Après l’avis qui sera rendu par le juge administratif, nous souhaitons qu’un dialogue constructif soit enfin ouvert avec les instances de l’université de Lille, afin d’envisager toutes les solutions qui permettraient de rassurer les étudiant.e.s, et de surmonter cette crise sans pénaliser aucun.e d’entre eux.elles.Source : Page Facebook


1 réflexion sur « Examens à distance à l’Université de Lille : Solidaires étudiant∙es saisit le tribunal administratif en urgence »

  1. Bonjour
    Dans un contexte sanitaire économique et social si grave , comment peut -on imposer à nos étudiants de passer des examens dans de telles conditions ! c’est tout simplement inhumain ! Quel avenir offrons nous à nos jeunes ! Vous parlez de solidarité ? Mais où est elle ? ????????
    Pensez à ces jeunes, qui ont perdu un parent, ceux qui ont passé un confinement
    dans une pièce de 5 m², dans un endroit trop bruyant, sans accès au restaurant universitaire, sans accès à la bibliothèque, parfois malade, avec une souffrance psychologique voir même physique, sans emploi et que des parents eux-mêmes sans ressource à cause de la fermeture de leur activité…. Pour la génération de 50/60 ans, auriez-vous passé des examens dans de telles circonstances ? Nous vivons une PANDEMIE, pensez-y !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.