PlainteCovid : se protéger des négligences

Alors que partout l’épidémie d’infections au coronavirus progresse, et malgré les avertissements des instances sanitaires internationales, l’État français n’a pas pris à temps les mesures nécessaires pour protéger les personnes sur son sol. Les mesures prises récemment sont tardives, insuffisantes et incohérentes. De ce fait, de nombreuses personnes, dont du personnel médical, ont été et sont toujours exposées à des risques sanitaires, sont tombées malades ou sont décédées.

Les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche ne sont pas épargnés.

Le droit français protège les personnes de ces négligences, mises en danger et violences. Selon la situation dans laquelle vous vous trouvez, ce site vise à faciliter le dépot d’une plainte contre X à l’aide de dossiers pré-rempli assorti d’une notice explicative.

Lien vers le site : https://plaintecovid.fr/


3 réflexions sur « PlainteCovid : se protéger des négligences »

  1. Bonjour,
    A cause du confinement dû au coviv19 ou Coronavirus, j’ai été amener à protéger ma famille et obligé d’augmenter ma consommation d’eau, d’électricité par rapport à ma vie quotidienne, et suivre certaines mesures.
    Je pense que mes factures vont être plus importantes et donc des dépenses consécutives.
    Peut-on faire quelques choses pour cela ?
    Merci.
    Cordialement.

    • On peut trouver ridicule de porter plainte contre l’état pour négligence, mensonge, gabegie, coup du sort etc. Effectivement, en ce cas ça se règle dans les bureaux de vote.
      Mais quand des mensonges mettent en jeu la sécurité des français là ce n’est plus du tout mais plus du tout pareil :
      Il en va de la responsabilité pénale. Et dans ces cas-là le dépôt de plainte est loin d’être ridicule, c’est une démarche responsable.
      Je pense notamment au gouvernement qui disait par l’intermédiaire de son porte-parole que les masques ne servent à rien pour les non-malades. Alors qu’il n’en est rien, que leur port va très certainement être généralisé voire obligatoire et qu’aujourd’hui même, 22 avril 2019, l’Académie de Médecine affirme que le port du masque est plus que nécessaire : primordial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.