À Aix-Marseille Université, pas de trève pour la LRU, ou la LPPR, en marche !

Reçu sur une liste d’Aix-Marseille Universté le 20 mars 2020

Mesdames et Messieurs les Doyennes et Doyens, Directrices et Directeurs de composantes d’Aix-Marseille Université et d’écoles du site d’Aix-Marseille,
Mesdames et Messieurs les Directrices et Directeurs d’Unités de recherche d’Aix-Marseille,

Mesdames, Messieurs,
Chers collègues,

Nous souhaitons vous informer de l’ouverture effective de l’appel Chaires d’excellence 2020 ce jour. Nous avons rencontré un délai de quelques jours pour la publication des documents de l’appel et vous prions de nous en excuser, compte-tenu du contexte actuel.
Vous trouverez toutes les informations nécessaires au dépôt de dossier de candidature sur le lien suivant : https://www.XXX

Nous clôturerons les candidatures le 11 juin 2020, à midi.

Je vous souhaite bonne réception de cette information, et vous prie de ne pas hésiter à contacter Mme XXX, Chargée de projets Attractivité et International A*Midex, en copie de cet email, pour échanger au sujet de cet appel, A*Midex ayant mis en place le télétravail.

Salutations cordiales,

XYXY – Vice-Président délégué fondation A*MIDEX, Directeur filière Fast Spor’In
Aix-Marseille Université – Site du Pharo – 58 bd Charles Livon – 13284 Marseille Cedex 07

https://www.flickr.com/photos/61523467@N03/8615540162/in/photolist-e8jTVU-ek1eQD-291dtUL-8Bwutn-k1hD4t-71fYEj-h6FAN7-9wRjTP-9tsZXt-fKETse-4AUref-4n79tw-9mFKZD-a3FXFk-2dxQ1U7-4GSvoW-GX4nUE-XWr4tj-nMHMV7-5Rat7d-ZX4Cwk-oyZn8N-qxsNkS-29iutqL-2iwQwFA-38Ks9J-2hcDp7g-2d5nr6Q-RtveWB-nm5b5G-kwqrW3-cDyBCS-dSWAx6-dVxf5S-niE6og-bCCNZR-24SWQtw-KD21RH-fKFRed-nXA7Qz-2ifNTpQ-2iAC2YS-7MU9r8-5j7RHW-fKXvwy-24wdcrQ-4Amv8A-vPLC3w-4AhdEV-fKETWv

Useless, by Don Francisco, 2013

« Réponse, totalement inutile, mais ça fait du bien… »

Cher collègue,

Ne vous semble-t-il pas irresponsable, dans le contexte que nous traversons, de poursuivre ces opérations délétères, qui nuisent au progrès scientifique en concentrant les moyens sur des projets isolés et de court terme, alors que nous avons besoin au contraire de financements structurels des équipes, et d’égalité entre les personnels, seule garante d’une recherche libre et collaborative ? Le témoignage de notre collègue Bruno Canard — parmi tant d’autres — dont le laboratoire a été longtemps privé des postes et des moyens nécessaires pour poursuivre ses recherches sur la famille du coronavirus, ne suffit-il pas à convaincre ceux qui gouvernent notre université du caractère désastreux de ce mode de financement de la recherche, fondé sur la compétition ? Si notre université traverse la crise sans remettre en question son inepte politique de l’« excellence », alors même que dans toute la communauté universitaire — à Aix, en France, dans le monde — des voix s’élèvent pour en démontrer  l’inanité, alors notre établissement aura définitivement fait la preuve que malgré sa taille et l’extraordinaire qualité de ses chercheurs et de tous ses personnels, elle est institutionnellement frappée de cécité.

Je vous invite, à l’opposé de cette poursuite entêtée d’une compétition que la conjoncture rend indécente, à ouvrir le débat sur la manière d’organiser et de financer la recherche, dans le sens de l’efficacité collective. Nous avons tous un grand besoin de ce débat, afin de collectivement imposer, à la sortie de la crise sanitaire, une réforme de la recherche qui soit à la hauteur de ses enjeux.

Je vous prie, cher, collègue, de recevoir l’expression de mes sentiments cordiaux et de mon attachement au (vrai) service public de recherche et d’enseignement supérieur – un service public qui mérite que chacun lutte pour le défendre contre les entreprises destructrices du gouvernement non seulement le plus réactionnaire, mais aussi le plus incompétent que notre république ait connu depuis la Libération,

Sylvain Brocquet, professeur à l’Université d’Aix-Marseille

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.