Conseils aux candidat.e.s : le dossier de qualification CNU

cnuException institutionnelle mondiale, la France exige de ses docteur.e.s une certification de la valeur du diplôme de doctorat permettant de candidater aux fonctions de maître.sse de conférences (MCF) – et de professeur.e des universités (PR). Cette barrière, dont les potentiels candidats étrangers sont peu au fait, explique peut-être, le peu de candidat.e.s étranger.e.s aux concours d’enseignants des Universités, contrairement à certaines grandes écoles et au CNRS. La qualification dans une section du CNU suffit pour candidater sur les postes universitaires, quelle que soit la section. Toutefois, obtenir le précieux sésame n’est pas automatique. Loin s’en faut.

1. Échéances

Annuelle, la qualification exige d’être au fait du calendrier qu’il faut actualiser chaque année :

  • Inscription début octobre sur Galaxie – en donnant des mots-clefs suffisamment précis pour que la désignation des rapporteurs se fasse correctement
  • Envoi du dossier directement aux rapporteurs mi-décembre. Ceux-ci peuvent accepter de recevoir le dossier sous forme électronique, mais la règle, c’est un envoi papier.

De là, les rapporteurs rédigent indépendamment leurs rapports sur la base du dossier qui leur a été communiqué, puis la section en séance plénière décerne ou refuse la qualification sur la base des rapports.

2. Dossier et critères d’évaluation

Le dossier, pourtant, est relativement simple à constituer :

  • La thèse de doctorat
  • Un exemplaire du curriculum vitae limité à 2 pages
  • Un exposé du candidat, limité à 4 pages, présentant les activités du candidat en termes d’enseignement, de recherche, d’administration et d’autres responsabilités collectives
  • Un exemplaire des travaux, ouvrages et articles dans la limite de 3 pour les MCF et de 5 pour les PR.
  • Une copie du « rapport de soutenance », autre exception mondiale.

Tout dossier incomplet est déclaré irrecevable par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. En pratique, si vous avez du retard, certains rapporteurs sont plus arrangeants que d’autres, mais la section peut refuser votre dossier à ce seul motif.

Officiellement, l’évaluation porte sur :

  • L’inscription dans la discipline
  • La qualité de la thèse
  • Les publications (nombre et qualité)
  • L’expérience d’enseignement

tous éléments permettant d’évaluer la capacité à enseigner dans le supérieur.

Certaines sections proposent des critères explicites : Academia avait déjà noté les rapports fournis par la section 19 ; les autres sections proposent des recommandations aux candidats aux fonctions de MCF (http://www.cpcnu.fr/web/cnu-section-??/recommandation-mcf – remplacer les ?? par le numéro de section exemple : http://www.cpcnu.fr/web/cnu-section-20/recommandation-mcf) et PR (http://www.cpcnu.fr/web/cnu-section-??/recommandation-pr).

3. Critères implicites : valoriser ses capacités professionnelles pré- et post-doctorat

Les rapporteurs prennent en compte la date de soutenance du doctorat pour évaluer la candidature. Une candidature immédiatement après la thèse sera moins exigeante, dans la mesure où la thèse est de qualité : nombre minimal d’heures d’enseignement et de publications. Un dossier qui montre une véritable évolution une ou deux ans après la thèse – après un premier refus de qualification – est susceptible de se voir qualifier pour ce motif. Pour une requalification – de plus en plus fréquente compte tenu de la pénurie de poste – le parcours devra montrer une vraie maturation scientifique et pédagogique.

Les rapporteurs seront attentifs aux financements obtenus (allocation de recherche ; monitorat ; ATER ; contrat de recherche en nom propre ou sous la direction d’un tiers, etc.) comme aux enseignements effectués. Selon les disciplines, le terrain (lieu et durée), la capacité en langues étrangères, les communications et posters (dans des congrès et colloques internationaux ; colloques français ; ateliers).

Le programme de recherche n’est pas exigible, mais est bien souvent demandé : faire court, en présentant problématiques, sources/ terrains, résultats déjà obtenus, attendus.

Le dossier doit ainsi mettre en valeur ces éléments. Aussi autant les mettre en page de façon explicite.

Que faire si on dispose d’un doctorat étranger?

Dans la mesure où vous souhaitez candidater sur un poste d’enseignement supérieur, il est indispensable d’avoir la qualification. En effet, la qualification est requise pour toute candidature, à quelques exceptions – l’Ehess devant faire valider ses élections ex-post par l’Académie des sciences morales et politiques; Science-po proposant une dispense pour la candidature sur quelques postes de niveau PR. Le problème s’est particulièrement posé pour les « chaires d’excellence » CNRS-Universités – avec des solutions au cas par cas. Aussi, vu la légèreté de la procédure, si vous envisagez d’exercer en France, tentez la qualification. Elle ne vous portera pas préjudice pour les autres concours (CNRS) et vous permettra de faire « circuler » votre dossier entre davantage de mains.

4. En pratique : constituer son dossier pour une bonne évaluation

Compte tenu de la masse de travail que cela représente pour les rapporteurs, plus le dossier sera structuré et clair, plus cela favorisera une lecture favorable.

Pour les dossiers papiers, par exemple, il est bienvenu de relier l’ensemble des documents, en indiquant une table des matières des documents reliés.

Les différents documents doivent ainsi être le plus clair possible et répondre précisément aux exigences de la section :

  • CV clair ;
  • Liste de publications classée
    • ouvrages en nom propre
    • direction d’ouvrages collectifs
    • direction de numéros de revue
    • articles dans revue à comité de lecture 
    • autres articles 
    • chapitres d’ouvrages 
    • autres publications 
    • publications multimédia (films, blogs de recherche, etc.)
  • nombre d’heures d’enseignement effectuées, en indiquant le niveau (enseignement secondaire ; 1e, 2e ou 3e cyle d’enseignement supérieur) et le contenu. Indiquer si elles ont été effectuées comme moniteur, ATER, chargé de cours.

5. En cas de refus de qualification

Compte tenu de la barrière à l’emploi que constitue la qualification, il est légitime d’exiger les motifs d’un refus de qualification.

D’une section à l’autre, les taux de qualification varient énormément, sans qu’il n’y ait de volonté affichée du CNU d’homogénéiser les pratiques ou de publier une charte commune, sinon celle de produire des statistiques. Ce taux dépend de la section, mais aussi du comité qui examine – et, de l’avis de plusieurs rapporteurs, de l’expérience de ce comité. On évalue de façon plus cohérente quand on s’est frotté à une première expérience.

Academia reviendra sur ce point dans un billet ultérieur.


36 réflexions au sujet de « Conseils aux candidat.e.s : le dossier de qualification CNU »

  1. Bonjour,

    S’il vous plaît, pourriez-vous m’expliquer de A à Z la procédure d’évaluation des dossiers par les deux rapporteurs du CNU pour la qualification MCF?
    J’aimerais savoir comment cela se passe côté rapporteurs.
    Font-ils un compte-rendu? Y aurai-je accès?
    Sur quels critères s’appuient-ils ?
    Pardonnez-moi pour toutes ces questions mais c’est important.
    MERCI BEAUCOUP

  2. Bonjour,
    J’ai candidaté l’an dernier à la qualification mais mon dossier n’a pas été qualifié. Cette année, je voudrais candidater de nouveau mais étant engagée sur un projet artistique, je n’ai pu consolider mon dossier (2 publications et peu de colloques). J’ai en revanche encadré de nombreux ateliers dans différents établissements. Pensez-vous que j’ai une chance d’être qualifiée cette année à l’état encore fragile de mon dossier ou est-il préférable d’attendre encore une année pour le consolider?
    Combien de fois peut-on présenter sa candidature à la qualification?
    Merci pour vos réponses.
    Bien à vous

    • Bonjour,

      Je découvre vos conseils tardivement mais cela m’a beaucoup éclairée sur un certain nombre de point qui me posait problème.
      J’ai obtenu ma qualification MCF sur deux sections (18 et 24). J’ai ensuite candidaté sur plusieurs postes MCF (une vingtaine) pour la rentrée universitaire 2016-2017. Pour certaines universités j’ai eu des réponses. Même si ce sont des réponses négatives ce sont quand même des réponses. Pour d’autres aucune réponse, si ce n’est des commentaires très courts sur Galaxie.
      J’aimerais savoir si on peut recueillir (quelque part) des points de vue de la commission qui examine nos dossiers, points négatifs ou positifs, afin de pouvoir améliorer nos candidatures futures.

      Je vous remercie
      Sincères et respectueuses salutations
      CS.

  3. Bonjour,
    Merci pour ce site, pour cet article comme pour d’autres.
    J’ai toutefois une question, peut-être un peu bête, quant au contenu du CV et de l’exposé du candidat: que mettre dans le CV si les activités de recherche, d’enseignement et les responsabilités administratives et collectives sont placées dans l’exposé ?
    La liste des publications ferait partie du CV tandis que les participations à des rencontres scientifiques seraient quant à elles placées dans l’exposé ? Le CV doit-il faire un état détaillé de la thèse (sujet, problématiques, financements, durée du terrain, état des archives dépouillées, etc., en plus des informations factuelles telles que la date de soutenance, les membres du jury, etc.) ? L’exposé doit-il faire état de futur(s) projet(s) de recherche ou de projet(s) en gestation par exemple ?
    En gros, je me demande concrètement de quoi sont composés ces deux documents ?
    Merci,

  4. Bonjour,

    Je vous remercie de ce billet qui résume les informations requises pour constituer le dossier.
    Dans mon cas, j’ai soutenu ma thèse il y a deux semaines, sauf que j’ai reçu une liste d’errata concernant la première version déposée.
    Pour le CNU, est-ce que je dois réimprimer des thèses corrigées? Ou est-ce que je peux envoyer un exemplaire de ma thèse (identique à celui donné aux membres du jury) accompagné de la liste d’errata?

    Merci pour votre aide,
    Cordialement

    • La thèse originale suffit; errata si vous voulez. À vous de peser l’importance des corrections à porter à votre manuscrit, s’il s’agit de problèmes de fond, ou de coquilles.

  5. Bonjour,

    Je vous remercie pour la création de ce blog.

    Ma thèse faisant 2200 p (dont 1500 d’annexes), pouvez-vous m’indiquer s’il faut envoyer l’ensemble du manuscrit par la poste? Un envoi par voie électronique (pdf) est-il envisageable?

    Cordialement,

    • A vérifier en fonction des sections; et le cas échéant en demandant aux personnes désignées pour établir votre rapport. Certaines acceptent l’envoi électronique (en acceptant une clef USB comme forme matérielle de la thèse).

      • Merci pour votre réponse.
        Une question naïve : une fois les rapporteurs désignés, est-ce que l’on doit ajouter un courrier nominatif pour chacun des rapporteurs étant donné que dans mon cas je dois leur envoyer par courrier postal?
        Cordialement
        Sarah

  6. bonsoir,
    je suis en train de préparer mon dossier de qualification pour le CNU. J’ai soutenu ma thèse en Juin 2016. Je suis enseignante à temps plein dans un lycée. J’ai donc consacré mon temps à la rédaction de ma thèse mais je n’ai aucune publication à présenter. j’ai fait une première proposition de communication à un colloque dont j’aurai la réponse en janvier 2017 et actuellement je suis membre chercheur associé de mon école doctorale. Est-ce que vous pensez que mon dossier sera jugé incomplet? Dois-je abandonner mes démarches et attendre d’avoir 3 publications?

    • Vous pouvez toujours tenter et même réussir. Tout compte : l’expérience comme le manque d’expérience. Norâlement, les rapporteurs prennent en compte l’état du dossier – et surtout le rapport de thèse.

    • Bonjour,

      C’est tout un ensemble de choses qui sont évaluées. Chaque section a ses critères, et il est certain que quelques publications de bon niveau sont les bienvenues, mais votre dossier devra être évalué aussi à l’aune de votre parcours. Ne vous censurez surtout pas. Remarque sur le nombre de publications: une publication de niveau international est préférable à 3 écrits médiocres que personne ne lira. Pour un dossier MCF, on vous demande typiquement 3 exemplaires *au plus*. Enfin, le rapport de soutenance doit attester de la qualité de vos travaux car vous êtes évaluée par des pairs. Cela peut compenser un manque de publications sur une période (assez) courte après la thèse. Un conseil évident pour l’avenir: cherchez toujours à valoriser au mieux vos travaux: publications dans des revues et actes de colloques. Plus de temps s’écoulera, plus les exigences seront hautes. Bon courage et bonne chance!

    • Bonjour,

      Vous avez le droit de soumettre votre dossier au CNU pour la qualification quelque soit l’année de votre soutenance de thèse. Faites seulement attention aux dates limites d’inscription sur le site galaxie. Les rapporteurs désignés pour votre dossier (et auxquels vous serez tenu d’envoyer toutes les pièces demandées avant une certaine date) l’évalueront ensuite et proposeront ou non votre qualification.

  7. Bonjour,
    je suis en train de constituer mon dossier de qualif pour la section 74.
    J’ai trouvé un modèle de CV en 2 pages, mais en haut de chaque catégorie il est marqué « informations complémentaires en annexe ». Ainsi, faut-il que je fasse 1 annexe à chaque fois que cela est écrit ? Ou est-ce que les annexes sont en fait le dossier de 4 pages qui doit être envoyé avec le CV ?

    Merci de votre réponse car je suis un peu perdue et j’ai peut d’être redondante.
    Cdt,

  8. Si le docteur est etranger et n’a pas enseigné. Par contre il a bcp de publications et est membre d’un laboratoire de recherche…Il peut demander la qualification?
    Merci

  9. Bonjour,

    je suis en deuxième année de thèse et je souhaite savoir si pour postuler dans une université à l’international à la fin de ma thèse (au canada ou en Asie), je dois être qualifié par le CNU ?

  10. Bonjour,
    J’ai candidaté pour la première fois à la qualification. J’ai vu sur galaxie que mon dossier est irrecevable. Je n’ai pas d’autres commentaires.
    Pourtant j’ai bien envoyé tous les documents au complet.
    Que dois-je faire ?

  11. Je viens de recevoir la qualification juste ce matin, mais sur Galaxie, il n’y a que 5 postes affichés… Est-ce normal? Il n’y en a aucun qui correspond à ma spécialité. J’ai dû manquer une étape ou c’est tout-à-fait normal?
    Que dois-je faire dans cette situation ?
    Merci d’avance

  12. Bonjour,
    Une question qui peut paraître un peu bête, mais suite à une première qualif, peut être légitime: que faire concrètement après l’obtention d’une qualification pour MCF?
    Faut-il se contenter des informations exposées sur Galaxie? Ou faudra-t-il plutôt chercher les postes sur les sites des différentes universités?
    Y a-t-il une garantie d’avoir un poste par le simple fait d’être qualifié? Ou tout dépend des établissements?
    Est-ce que ces différents établissements examinent également la qualité des demandes, où se contentent-ils de l’obtention de la qualification chez le candidat?
    Je suis un peu perdu, merci pour toute éventuelle aide à la compréhension…

    • La qualification est une condition nécessaire pour pouvoir se présenter, mais non suffisante pour obtenir un poste. Tous les postes de MCF de la fonction publique apparaissent dans Galaxie; ce n’est pas le cas des universités privées, ni étrangères.

      • Je vous remercie Christelle d’avoir répondu assez rapidement, et pour toutes ces explications. Cependant, ce que j’ignore totalement, c’est la manière ou les universités vont traiter les candidatures? Est-ce qu’il y a un ordre quelconque, chronologique ou autres, des candidatures présentées?
        Des astuces?
        Merci d’avance…

        • Sauf erreur, les candidatures sont remises au président après la date de clôture, puis distribués aux membres du comité de sélection. Si ordre il y a, il serait donc synchronique.

          • Mais nous avons le droit à combien de candidature à la fois? Et si on est admis à plusieurs postes, comment pourrait-on choisir le poste qu’il faut? Et est-ce qu’il est possible d’avoir deux postes à mi-temps? Est-ce que cela existe?
            Merci encore une fois…

          • Autant de candidatures que de postes ouverts: c’est utile pour « faire circuler » sa candidature – en faisant toutefois l’effort de formuler la candidature selon le fléchage du poste. L’information circule: si jamais vous êtes pris sur un poste, soit le comité ne considère pas – en pratique – votre candidature; soit au contraire, il souhaite vous entendre, voire vous classer. Dans ce cas, vous devrez choisir le poste sur Galaxie, à l’issue des auditions et publication des classements. Notez que même classé.e 2e ou 3e, il n’est pas impossible d’avoir un poste, par le jeu des chaises musicales.

  13. Bonjour,

    Merci pour ce récapitulatif, qui est plus que bienvenu !
    J’étais partie sur la rédaction de ce fameux dossier de quatre pages et en cherchant des exemples, je ne tombe que sur des dossiers qui en font plus de vingt ! La procédure a-t-elle changé très récemment ? Faut-il faire fi de la limite des quatre pages ? Jouer sur les annexes ? Je suis perplexe !

  14. Bonjour,

    quels sont les critères qui déterminent la demande de qualification MCF ou PR? Je dispose d’un diplôme équivalent au doctorat à l’étranger, qui me qualifie pour diriger des thèses. Ayant dirigé une thèse et disposant de plusieurs publications en anglais et en français, puis-je faire une demande de qualification MCF ET PR? Ou cela serait-il mal perçu par les évaluateurs?
    Y a-t-il des critères officiels ou des pratiques en la matière?
    Merci d’avance!

    • Pour vous répondre, le mieux est de vous diriger vers les critères de la section qui correspond le mieux à votre profil: allez sur le site du CNU, regardez pour chaque section qui vous intéresse les Conseils généraux. Par ex: Conseils généraux de la section 20.
      Il semble peu probable, en pratique, en l’absence d’HDR française ou d’une activité s’apparentant à celle de PR à l’étranger, un candidat étranger puisse être considéré pour une qualification de PR.

      Pour autant, l’arrêté ministériel laisse le champ pour l’accès à la qualification au grade de PR.
      Quelqu’un d’autre?

  15. Chaque section demande des pièces complémentaires qui lui semblent pertinentes pour l’examen des dossiers. La section 11 du CNU demande par exemple un exemplaire (x2) de la thèse *imprimée*. Imaginons le cas concret et réaliste d’un candidat à la qualification, au chômage et qui n’a pas les moyens de faire imprimer et relier sa thèse de 250 pages ou plus, et de payer en outre l’envoi du dossier (x2) en recommandé alourdi par la thèse; ce candidat pense qu’il peut envoyer sa thèse au format numérique sur un disque, plus léger, plus pratique, et surtout moins cher. Les rapporteurs de la section 11 n’avertissent pas ledit candidat de leur refus d’examiner le dossier à cause de l’absence de la thèse *imprimée* alors qu’ils ont la version numérique. Le candidat reçoit in fine un résultat: dossier non examiné. Personnellement, je ne croirai jamais que les rapporteurs lisent en entier toutes les thèses qu’ils reçoivent. Les thèse imprimées et lourdes partent à la poubelle ou servent à caler les armoires. Les rapporteurs, membres permanents de labos, impriment eux leurs dossiers gratuitement, les relient gratuitement et les font envoyer aux frais de leurs labos. Qu’une personne puisse être en difficulté financière mais essaie de faire de son mieux pour s’en sortir échappe complètement à leur conscience de privilégiés. Voilà un exemple typique de l’absence de considération d’une institutions pour les précaires. La qualification est une étape absolument inutile: c’est de la perte de temps et d’argent pour tout le monde.

    • A ceci près que les rapporteurs et rapporteuses **renvoient** les thèses imprimées – et l’ensemble des documents fournis aux candidat-e-s. Contrairement à certaines Universités qui s’en dispensent.

      • Bonjour,

        Pas faux. Mais j’ai envie de répondre: la belle affaire! Les rapporteurs jettent un oeil à la thèse imprimée et la renvoient aux frais de leur unité. A l’ère d’internet et des documents électroniques, un fichier pdf est amplement suffisant. On ne se rend jamais suffisament compte des coûts inutiles mais difficiles à assumer par les précaires. Comme se rendre inutilement à l’autre bout de la France pour une audition alors que le poste est « réservé ». Tout cela décridibilise complètement les concours alors que de nombreux rapporteurs tentent de faire leur travail sincèrement. La procédure de recrutement par concours tout comme le CNU doivent disparaitre: cela n’apporte aucune plus-value au système.

        Cordialement,

Laisser un commentaire