Retour de campagne: les femmes et la géographie

À l’issue de la campagne de recrutement 2014 en aménagement (section 24) et en géographie (section 23), deux enseignements ont pu être tirés du wiki audition : il n’y a pas d’allongement significatif du temps entre la soutenance de la thèse et le recrutement à un poste de MCF et des inégalités hommes/femmes qui perdurent.

Le contexte actuel ne produirait pas dans la majorité des cas un allongement du temps entre première qualification et recrutement à un poste de MCF

Ainsi sur 22 postes de MCF renseignés* du wiki audition en section 23 et 24, 41% des recrutés réalisaient leur première campagne. Dans 60% des cas, il s’agissait de la 1ère ou 2e campagne (calcul réalisé à partir des années de soutenance). Bien qu’une étude rétrospective plus complète soit nécessaire, il ne semble pas que la logique de file d’attente en matière de recrutement soit avérée ou systématique. Cet argument parfois mobilisé en comité au détriment de candidats qui viennent de soutenir leur thèse est donc problématique car les données sur l’allongement du nombre d’années après la qualification ne sont pas corrélées à la probabilité d’être recruté. Le recrutement à l’issue de plusieurs campagnes concerne moins de 2 recrutés sur 5.

 

* sur 36 postes mis au concours.

 

Les inégalités hommes/femmes perdurent

La préconisation d’un tiers minimum de femmes dans la composition des comités de sélection, en vigueur depuis 2002, est très inégalement appliquée selon les universités.

Ainsi, les compositions moyennes d’un tiers de femmes dans les comités de sélection des MCF (63% – 37%) et des PR (66% – 34%) masquent une grande hétérogénéité de situations.

Poste MCF 2014

CS

H CS

F CS

H A

F A

H classé 1

F classée 1

Volume

335

211

124

64

91

12

12

%

 

63%

37%

41%

59%

50%

50%

Poste PR 2014

CS

H CS

F CS

H A

F A

H classé 1

F classée 1

Volume

205

135

70

19

23

9

6

%

 

66%

34%

45%

55%

60%

40%

 

CS = nombre de personnes dans les COS

H CS = nombre d’hommes dans les COS

F CS = nombre de femmes dans les COS

H A = nombre d’hommes auditionnés

F A = nombre de femmes auditionnées

H classé 1

F classée 1

 

COS poste MCF

COS poste PR

100% H

≤ 25%

+/- 1/3

Parité

+ de fem

100% H

≤ 25%

+/- 1/3

Parité

+ de fem

0

4

10

11

3

2

4

11

3

1

 

Dans la majorité des cas, la parité ou la règle du tiers est appliquée, néanmoins 10 COS étaient composés à un quart ou moins de femmes. A noter que deux comités de sélection pour des postes de PR étaient 100% masculin.

La loi impose 40% minimum de femmes dans la composition des comités de MCF au 1er janvier 2015. La charte pour l’Egalité ESR prévoit de « favoriser la représentation proportionnelle des femmes et des hommes dans toutes les instances, à tous les niveaux, pour toutes les catégories et tendre vers la parité » (p. 7).

Concernant le recrutement, les auditionnés sont davantage des femmes que des hommes au concours de MCF (59%) comme à celui de PR (55%) mais la proportion de recrutées est moindre au concours de MCF (50%) comme à celui de PR (40%). Si la loi peut jouer un rôle incitatif en 2015 concernant la composition des comités, rien n’indique que sans réelle prise de conscience la structure même du recrutement change.

 


Laisser un commentaire