Echos du wiki audition géo (sections 23 et 24)

Pour la seconde année consécutive, le wiki audition a mis à disposition de la communauté des géographes et des aménageurs les informations relatives à la campagne de recrutement universitaire en section 23 et 24. La mise en ligne plus précoce des postes ouverts au concours a permis de mieux informer les candidats et d’identifier un certain nombre de difficultés (chevauchement de dates d’audition…). Contrairement à l’an passé, les candidats ont, à de rares exceptions, peu mutualisé les informations dont ils disposaient. Néanmoins de nouveaux collègues sont venus renforcer l’équipe en charge de collecter l’information et de la mettre en ligne. Contrairement à l’an passé, certaines institutions se sont clairement positionnées contre la diffusion d’informations contrevenant par là même à l’« exigence de transparence des établissements sur leurs pratiques et critères de recrutement et d’évaluation » (rapport 2010 du comité de suivi de la loi LRU).

Difficultés et résistances

Plus de la moitié des postes ont été complètement renseignés (composition du COS, date d’audition, liste des auditionnés, classement retenu). Ce résultat est identique à l’an passé alors que l’initiative avait débuté plus tôt, que pour beaucoup elle était déjà connue et qu’elle a bénéficié de nombreuses relances à la fois sur les listes de diffusion mais aussi de manière individualisée auprès des collègues des UFR concernés ou de membres de COS. Nos collègues philosophes et historiens ont néanmoins été confrontés aux mêmes difficultés. A noter que la géographie de la diffusion de cette initiative est très similaire à celle de l’an passé avec un .

 

MCF en sections 23 et 24 PR en sections 23 et 24
20 postes renseignés 14 postes renseignés
10 partiellement renseignés 10 partiellement renseignés
7 postes non renseignés 1 poste non renseigné

 

Parmi les difficultés identifiées  :

– la faible circulation de l’information entre réseaux de géographes (section 23) et aménageurs (section 24). La diffusion de l’information via la liste geotamtam ne permet pas de toucher l’ensemble des personnes concernées. Un effort particulier a été fait pour sensibiliser les collègues de la section 24.

– certains sites ne sont pas mis à jour et/ou les adresses mails des contacts ne sont pas valides. Le contact systématique de l’ensemble des directeurs d’UFR dont la composition des COS n’était pas renseignée – ce qui est matière à recours – a été infructueux.

– certains présidents de COS se sont explicitement opposés à toute divulgation d’information. L’un d’eux a été désavoué par ses instances.

– si l’initiative suscite globalement l’adhésion, pour autant elle n’est pas encore entrée dans les usages. Ainsi, peu de collègues font systématiquement remonter l’information ce qui implique pour l’équipe des rédacteurs de faire une veille d’information et de relancer les collègues à trois reprises (composition du COS et date d’audition / liste des auditionnés / classement).

– contrairement à l’an passé, où des candidates aux postes de PR s’étaient mobilisées pour mutualiser l’information, rares ont été les candidats aux postes de PR à partager les informations dont ils disposaient.

Réception du wiki audition par la communauté

La mise en place du wiki audition en géographie a suscité des retours écrits et oraux très favorables de la part de nombreux collègues et candidats dont certains ont publiquement soulignés l’intérêt indéniable de l’initiative (cf notamment les messages sur la liste geotamtam). Elle a aussi suscité quelques réserves et critiques :

– Le risque d’invalidation ou de contestation du classement. Cette crainte est infondée (cf l’avis de Fabrice Melleray et l’expertise juridique réalisée à la demande de la société de mathématiques appliquées disponible sur le site et diffusé à plusieurs reprises sur la liste geotamtam). Juridiquement, l’affichage des classements en attente de validation par le CA des universités ne constitue pas une atteinte au caractère confidentiel des procédures de recrutement dans la fonction publique. Il est d’ailleurs pratiqué par le CNRS, l’INED… La pratique d’affichage publique des résultats des concours est aussi d’usage à l’agrégation. La confidentialité des délibérations du comité de sélection, à laquelle il est fait allusion dans l’avis du Conseil d’État, ne s’applique pas au classement (de même pour les cours d’assises dont les délibérations sont secrètes mais le jugement public). Les informations mises en ligne sont indicatives, elles n’engagent pas les conseils d’administration des établissements et ne peuvent donner lieu à l’invalidation du classement.

– Le risque d’être poursuivi en cas de transmission de l’information. En pratique, nous veillons scrupuleusement à préserver l’anonymat de nos sources. Dans le cas où des collègues exerceraient des pressions, il convient de dénoncer vigoureusement et collectivement ce type de pratiques détestables.

– Le risque d’introduire un biais de sélection dans une campagne asynchrone. Le fait que les informations soient mises en ligne au jour le jour introduirait selon certains un biais de sélection en impactant les choix des autres comités. Cet argument présuppose d’une part que les membres des comités consultent régulièrement le wiki et déterminent leur choix en fonction du choix des autres comités ce qui n’est en l’état pas prouvé et d’autre part, qu’avant l’existence de ce dispositif, il n’y avait pas de circulation d’informations entre les collègues dont certains sont d’ailleurs membres de plusieurs comités ou que la question de leur classement ou de leurs autres auditions éventuelles n’était pas posée aux candidats lors de l’audition. En l’espèce, le wiki a rétabli une asymétrie qui existait de fait entre les candidats bien insérés dans les réseaux qui avaient accès de manière officieuse aux informations et les autres, entre locaux et extérieurs.

Myriam Houssay et Marianne Blidon pour l’équipe de rédacteurs du wiki

 


Laisser un commentaire