#LPPR – revue de presse radiophonique

Update : 17 février 2020

Alors que la mobilisation des facs et labos en lutte s’étend et que se prépare la journée du 5 mars, jour où l’Université et la Recherche s’arrêtent, les radios s’intéressent de plus en plus aux revendications des revues, des non-titulaires, des personnels des Universités et des EPST.

Ci-dessous une petite revue de presse radiophonique, par ordre chronologique.

 

  1. Jacques Munier, « Revues en grève », Le Journal des idées, France Culture, 3 février 2020
  2. «La recherche française en quête de modèle ?», Les Matins de France Culture, avec Guillaume Erner, France Culture, 12 février 2020
  3. « Faire tâche d’huile et oeuvre utile chez les chercheurs : dix revues en grève illimitée »,  par Chloé Leprince, France Culture, 10 janvier 2020
  4. « Pourquoi la loi de programmation de la recherche inquiète les universitaires », France inter, par Sonia Princet, 12 février 2020
  5. « Précarité des jeunes chercheurs : la LPPR attendue au tournant », #PhDlife – épisode 1 – 14 février 2020
  6. « “Ce n’est plus possible de bricoler” : le malaise des enseignants-chercheurs à l’université », France Info, édité par Pauline Pennanec’h & Alexis Morel, 17 février 2020

« Sur le côté « darwinien », avec M. Chambaz, on n’est pas du même côté : il y a ceux qui vont manger et ceux qui vont être manger. Il faut quand même savoir que M. Chambaz et Mme Vidal étaient président et trésorière d’une Coordination des universités recherche, qui sont les 18 universités les mieux dotées, classées au classement de Shangaïs, etc., qui depuis 2010 font du travail de lobbying avec des propositions qui vont vers plus d’autonomie, vers plus de moyens pour ces grandes universités-là. (…) Aujourd’hui, dans mon université, à Angers, c’est 0 création de postes pour 20% d’étudiants supplémentaires. (…) Dans une grande univeristé, comme Sorbonne Université, est-ce que vous trouvez que c’est normal que les vacataires soient payés 23 centimes en-dessous du SMIC, et soient payés seulement deux fois par an, avec des contrats qui ne sont pas signés, etc. » Marie Sonnette (France Culture, 11/2)

 


1. Jacques Munier, Le Journal des idées, France Culture, 3 février 2020
Les revues en grève


2. Les Matins de France Culture, avec Guillaume Erner, 12 février 2020

La recherche française en quête de modèle ?

Alors que le gouvernement doit présenter une loi de programmation pluriannuelle de la recherche, de nombreuses voix s’inquiètent de la remise en cause du modèle de la recherche française.


3. France Culture, par Chloé Leprince, 10 janvier 2020

Faire tâche d’huile et oeuvre utile chez les chercheurs : dix revues en grève illimitée


4. France inter, Société par Sonia Princet, 12 février 2020

Pourquoi la loi de programmation de la recherche inquiète les universitaires

Un vent de colère monte chez les enseignants-chercheurs. Déjà remontés contre la réforme des retraites qui va les pénaliser, ils voient arriver d’un mauvais oeil la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), dont le contenu sera dévoilé au printemps. Explications.

Rassemblement d'enseignants-chercheurs et d'étudiants de la Sorbonne le 7 janvier contre la loi de programmation pluriannuelle de la recherche et la réforme des retraites, notamment

Rassemblement d’enseignants-chercheurs et d’étudiants de la Sorbonne le 7 janvier contre la loi de programmation pluriannuelle de la recherche et la réforme des retraites, notamment © AFP / Nicolas Portnoi

Depuis quelques semaines, l’inquiétude grandit dans les universités, en raison non seulement de la réforme des retraites, qui va pénaliser les enseignants, mais aussi de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), promise par le gouvernement il y a un an.

L’objectif affiché de la LPPR est de revaloriser les carrières des jeunes chercheurs et d’augmenter le niveau de la recherche en France, selon le ministère de l’Enseignement supérieur, qui reçoit cette semaine les organisations syndicales.

Le contenu du texte, présenté au printemps, n’est pas encore connu. Toutefois, des rapports contenant des pistes précises ont été publiés et ce qui y figure inquiète les enseignants des universités, même si le ministère assure que tout ne sera pas forcément dans la loi.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.