Souvenirs de campagne 2011-2

L’Association nationale des candidats aux métiers de la science politique (ANCMSP) a fait paraître  en février 2013 une analyse des « Souvenirs de campagne » des candidats aux maîtrises de conférences (04). Pigeon

Si l’ANCMSP souligne que les retours ont été peu nombreux, elle liste certains problèmes repérés dans le processus de recrutement par les candidats.

  • opacité du processus de sélection à l’audition: information tardive des candidats non-auditionnés plusieurs semaines après la publication des résultats; autocensure dans la demande des rapports; difficultés – quand la démarche est faite – à les obtenir; inanité de la justification du rapporteur (anonyme). « Les candidats ont le sentiment de faire face à une décision arbitraire ». (p.5)
  • étape de l’audition: chevauchement des auditions (refus de la visioconférence en cas de difficultés matérielles pour se rendre à l’audition); coût financier colossal (non-prise en charge des frais de transport des candidats; surcoût des billets de train achetés à la dernière minute, puisque les candidats sont prévenus une semaine avant leur audition); grande diversité de l’accueil des candidats à l’audition; absentéisme des membres de la commission (jusqu’à la moitié des membres absents, majoritairement externes); attitude impolie des membres du jury (lecture ostensible de la thèse de l’auditionné précédent pendant l’audition d’un candidat); conflits d’intérêt (candidat classé premier dont le directeur de thèse faisait partie du comité); sentiment, au vu du comportement du comité, que tout est déjà joué. « Les candidats qui vivent le recrutement dans ces conditions terminent ainsi les campagnes avec l’amer sentiment que l’audition est une instance de légitimation d’une décision prise dans une autre arène. (…) Préselections, candidats locaux, réseaux, les témoignages rejoignent ce diagnostic posé par un auditionné lors de la dernière campagne: ‘L’audition est là pour légitimer une audition qui a déjà eu lieu. Tout est déjà joué, parfois entre deux candidats, les autres sont là pour légitimer’. » (p. 6)

L’article se conclut sur une inquiétude: la faible capacité des membres du jury bien intentionnés de peser sur la réforme des procédures de recrutement.

Academia souhaite  conduire une telle enquête auprès des candidats au recrutement en sciences humaines et sociales à l’issue de la session synchronisée de 2013: si on peut d’ores et déjà deviner que certaines analyses de l’ANCMSP seront partagées par les candidats d’autres disciplines en sciences humaines et sociales, il sera intéressant de mesurer les écarts dans les pratiques, selon les disciplines et les universités.

 Texte en lecture: Cynorrhodon_2_fév2013, p. 5-6

 

 


2 réflexions au sujet de « Souvenirs de campagne 2011-2 »

  1. Ping : Etre candidat.e sur un poste de MCF, 2- L’audition · Omnimata

  2. Ping : Etre candidat.e sur un poste de MCF, 2- L’audition | Academia

Laisser un commentaire