Afghanistan: la CPU appelle la France et l’Union européenne à se mobiliser pour les Afghans

Communiqué de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), 17.08.2021:

Au moment où les Talibans reprennent le pouvoir en Afghanistan, la Conférence des présidents d’université (CPU) affirme sa solidarité à l’égard des étudiants et universitaires afghans. Elle demande solennellement aux autorités françaises et européennes de tout mettre en œuvre pour accueillir celles et ceux qui souhaiteront quitter leur pays.

Les universités françaises, fidèles à leur tradition, sont prêtes à accueillir dans l’urgence toutes celles et tous ceux qui souhaiteront y poursuivre leurs études ou leurs recherches, aussi longtemps que leur sécurité et leurs libertés ne seront pas assurées sur place. Les demandes des étudiantes et des chercheuses devront être considérées en priorité car nul ne peut douter que ces femmes seront les premières victimes de cette nouvelle situation politique.

La CPU est attentive à toutes demandes émanant des ministères directement impliqués dans la gestion de cette crise et fera en sorte d’y répondre sans délai en apportant notamment les moyens nécessaires au Programme PAUSE dont l’objet premier est l’accueil des scientifiques en exil.

Photo: Rasande Tyskar (CC)

Cliquez ici pour télécharger le communiqué.

Attaque contre les étudiants de l’Université de Kaboul, 2 novembre 2020

D’après Wikipedia

Le 2 novembre 2020, trois hommes armés ont ravagé le campus de l’université de Kaboul (Afghanistan), tuant 35 personnes et blessant 50 autres. L’attaque a commencé à peu près au moment de l’arrivée de représentants du gouvernement devaient se rendre sur le campus pour inaugurer une foire aux livres. Le Islamic State of Iraq and the Levant – Khorasan Province (ISIL) ont revendiqué le massacre, après des mois de tension croissante entre le gouvernement afghan, les talibans et les combattants faisant allégeance à ISIL. Au lendemain de l’attaque, dont une responsabilité viendrait d’une erreur du renseignement afghan, le gouvernement a déclaré un jour national de deuil. Le massacre a été condamné par nombre de pays, notamment le Pakistan et l’Inde. Les étudiants de Kabul Université ont déclaré le lendemain à la presse que l’attaque ne les dissuaderait pas de poursuivre leurs études.

An Afghan journalist films inside a class after yesterday’s attack at the university of Kabul, Afghanistan.(REUTERS)

Que les morts reposent en paix.

Et que les étudiant-es retrouvent le chemin de l’éducation et de l’émancipation.

Continuer la lecture