La section 33 du coNRS retient les évaluations

Motion de la section 33 du Comité National du CNRS :
Rétention des évaluations en protestation c
ontre les dispositions attendues de la LPPR

Les membres de la section 33 du Comité national de la recherche scientifique partagent les inquiétudes exprimées dans la motion adoptée le 17janvier 2020 par la Conférence des présidents de section du Comité national concernant les premières orientations de la loi pluriannuelle de programmation de la recherche (LPPR).

En signe de sa très vive inquiétude, la section suspend dès à présent la transmission de ses activités d’évaluation (hors concours 2020) qui concernent: les demandes d’accueil en délégation ainsi que les évaluations de chercheurs et de laboratoires de la session de printemps,dont elle retiendra les résultats jusqu’à nouvel ordre. Elle appelle par ailleurs les membres de toutes les sections du Comité National de la Recherche Scientifique à geler dès maintenant la transmission de leurs activités d’évaluation (hors concours 2020).

Elle soutient les unités de recherchei mpliquées dans l’actuelle campagne d’évaluation (vague A) qui ne souhaitent pas rendre leur rapport, ainsi queles comités de visite de l’HCERES qui décident ou décideront d’une démission collective.

Motion adoptée le 4 février par la majorité absolue des membres de la section.

Destinataires:

    • Frédérique VIDAL, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche
    • Antoine PETIT, président-directeur général du CNRS
    • François-Joseph RUGGIU, directeur de l’InSHS
    • Fabrice BOUDJABAA, directeur scientifique adjoint, section 33, InSHS
    • Olivier COUTARD, président de la CPCN,
    • Anne SIMONIN, conseillère scientifique HCERES
    • Nathalie VIENNE-GUERRIN, présidente du Conseil scientifique de l’InSHS

1 réflexion sur « La section 33 du coNRS retient les évaluations »

  1. Motion adoptée le 10/2/2020 à l’unanimité

    Rétention des évaluations en protestation contre les dispositions annoncées de la LPPR

    Les membres de la section 39 « Espace, Territoires, Sociétés » du Comité national de la recherche scientifique partagent les inquiétudes exprimées dans la motion adoptée le 17 janvier 2020 par la Conférence des présidents de section du Comité national concernant les premières orientations annoncées de la loi pluriannuelle de programmation de la recherche (LPPR).

    Pour marquer son soutien aux mouvements en cours, la section suspend dès à présent la transmission de ses rapports d’évaluation (hors concours 2020) qui concernent : les demandes d’accueil en délégation ainsi que les évaluations de chercheurs et de laboratoires de la session de printemps, dont elle retiendra les résultats jusqu’à nouvel ordre. Elle appelle par ailleurs les membres de toutes les sections du Comité National de la Recherche Scientifique à suspendre dès maintenant la transmission de leurs rapports d’évaluation (hors concours 2020), la section 33 ayant adopté une motion en ce sens le 4 février dernier.

    Les membres de la section 39 soutiennent les unités de recherche impliquées dans l’actuelle campagne d’évaluation (vague A) qui ne souhaitent pas organiser leur visite, ainsi que les comités de visite de l’HCERES qui décident ou décideront d’une démission collective et/ou d’une rétention de leur rapport.

    Ces actions dureront tant que les « mesures absolument prioritaires » listées dans la motion de la CPCN ne sont pas mises au centre des discussions sur la LPPR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.