L’organisation des assises de l’enseignement supérieur et de la recherche : une opportunité pour promouvoir la pérennisation des emplois précaires d’enseignants-chercheurs historiens de la physique (Jérôme Viard)

Voici une lettre adressée par Jérôme Viard à un certain nombre de physiciens et d’historiens de la physique. La position exprimée me paraît me paraît valoir bien plus largement que pour les historiens de la physique.

La décision de la ministre en charge de ces questions d’organiser des « Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche » n’a pas déclenché de torrent médiatique, et en dehors d’un article du “Monde” en date du 12 de ce mois sous le titre : « Des assises pour revoir la réforme de l’université», elle n’aura pas eu un grand retentissement dans la presse. Les difficultés du ministre responsable de l’enseignement primaire et secondaire à recruter des enseignants notamment en mathématiques ont suscité un peu plus d’échos dans les médias. Curieusement cependant aucune relation n’a été établie entre les deux domaines abordés presque simultanément : la difficulté à recruter des enseignants du second degré et la «réforme de l’université ». Je me propose de revenir sur cette relation manquante mais auparavant il me semble nécessaire d’évoquer un troisième point qui sous-tend les deux premiers : la perception sociétale de l’activité scientifique.

Lire la suite

Une réforme des CS, mais quelle réforme ?

Dans leur billet, Pour une réforme des comités de sélection, Claire Crignon et Véronique Le Ru prennent l’occasion de l’annulation de deux recrutements par les CA des universités concernés pour appeler à une, je les cite « révision du statut des comités qui viserait, toujours en respectant la parité entre membres internes et externes, à leur donner un réel pouvoir décisionnaire et non pas simplement consultatif ». Il me semble que cette proposition pose deux questions :
Lire la suite

Pour une réforme des comités de sélection (Claire Crignon, MCF Philosophie Université Paris-Sorbonne, Véronique Le Ru, MCF habilitée, Université de Reims)

Nous voudrions témoigner par ce billet d’une situation désastreuse sur le plan institutionnel et humain.
Une série d’annulations de recrutements de maîtres de conférences ou de professeurs vient en effet de frapper le milieu universitaire. D’abord à la faculté de lettres de Strasbourg, ensuite au département de philosophie de l’Université d’Aix-Marseille et en histoire de l’art à Clermont-Ferrand.
Lire la suite

Un nouveau cas d’élections cassées : que faire ?

Les communiqués fleurissent sur la manière dont le classement d’un comité de sélection pour un poste de Professeur en littérature française a été cassé par le CA de l’université de Strasbourg. Une affaire analogue fait beaucoup de bruit ces jours-ci dans le petit milieu des historiens de la philosophie et des sciences du XVIIe siècle.
Lire la suite

Le recrutement universitaire est-il discriminatoire envers les enseignants engagés dans une carrière secondaire?

Baptiste Coulmont nous signale une pétition rédigée par deux collègues enseignant la philosophie en lycée, se jugeant victime de discrimination.En l’absence d’études, il reste à se demander si le ressenti correspond bien à une exclusion de ce type de candidatures. Lire la suite