Concours CNRS : recommandations de la section 36

La section 36 nous communique la version actualisée de ses recommandations aux candidat-e-s. On y apprend que les auditions auront lieu du mardi 7 au lundi 13 avril 2015 (week-end exclu), et ces quelques éléments supplémentaires sur le déroulement de l’audition :

Lors de la deuxième phase des concours, les candidat.e.s admissibles sur dossier sont auditionné.e.s par le jury d’admissibilité du concours. L’audition est organisée en sous-jurys. Le nombre de sous-jurys est passé de quatre à deux en 2014. La période de présélection des candidat.e.s autorisés à être auditionnés a en effet permis une évaluation plus approfondie des dossiers et ainsi conduit à une sélection plus importante des candidat.e.s admis.es à poursuivre le concours. Notons que la composition des sous-jurys n’obéit pas à une logique disciplinaire : la section 36 couvrant à la fois les sciences du droit et la sociologie, les candidat.e.s doivent s’attendre à être auditionné.es par des sous-jurys comprenant à la fois des juristes et des sociologues.
La durée de l’audition est communiquée aux candidat.e.s lorsqu’elles/ils reçoivent leur convocation. L’année passée comme la précédente, les candidat.e.s ont disposé de 10 minutes pour présenter leur parcours et leur projet, avant qu’une discussion s’engage avec les membres du jury pendant 15 minutes.
Au terme des auditions, le jury d’admissibilité comprenant l’ensemble des membres de la section 36 se réunit pour établir un classement des candidat.e.s déclaré.e.s admissibles. Ces résultats sont consultables sur le site du CNRS.
Le jury d’admission siège ensuite au niveau de l’InSHS et établit les classements définitifs des concours.

L’ensemble du document est téléchargeable ici. Et pour mémoire, pour les sections 37, 38, 39 et 40, c’est là.

Pour mémoire, quelques conseils sur la préparation et le déroulement de l’audition au concours du CNRS sont rassemblés dans un billet de Claire Lemercier de 2013 (une époque où il n’y avait pas encore de pré-sélection significative des candidat-e-s auditionné-e-s).

Bon courage à tout-e-s les candidat-e-s.

Concours CNRS : quand « sélectionner » devient un réflexe

Par Karim Hammou, Milena Jakšić et Claire Lemercier

10391455_794437207256902_351480939199050857_nIl est devenu coutume, depuis quelques années, qu’un nombre croissant d’UMR publient la procédure selon laquelle elles choisiront quels candidat·e·s aux concours CNRS ils « soutiendront »1. Ces procédures engagent en règle générale les candidat·e·s à solliciter en amont les unités, à leur envoyer CV, rapport de thèse, publications significatives, projet de recherche dans un état plus ou moins abouti, et parfois « priorité du vœu d’affectation » dans ce laboratoire.

Les laboratoires, de leur côté, peuvent arbitrer entre soutien plein et entier via une longue lettre argumentée, soutien de pure forme via une lettre plus courte, et refus de soutien – un refus qui peut être signalé dans certains cas quelques semaines, voire quelques jours avant la date limite de candidature aux concours. Cette procédure s’apparente souvent de ce point de vue à une forme de pré-sélection.

Lire la suite

  1. Voir les quelques exemples indiqués sur le site de L’AFSP. []

Les vacataires précaires de l’Université Lyon 2 en lutte

Alors que la mobilisation de Sciences en marche attire l’attention sur les enjeux de l’emploi scientifique, les vacataires précaires de Lyon 2 se mobilisent pour leur conditions de travail. Ils remettent aussi en cause la précarisation et l’exploitation croissantes qui font des membres les plus vulnérables de l’enseignement supérieur et de la recherche les premières cibles des logiques libérales qui détruisent l’université et la recherche publique au nom de « l’excellence ».

Leurs témoignages sont éloquents sur la réalité du travail des vacataires à Lyon 2 comme ailleurs – à Strasbourg, à Tours, à Toulouse, etc. Lire la suite

Guide de candidature (officiel) au CNRS – section 36

Après la section 40, la section 36 du Comité national du CNRS prolonge l’effort collectif d’information aux candidat-e-s qui apparaît de plus en plus comme une attente légitime, mais aussi nécessaire dans la conduite des concours. Elle publie un guide pratique à destination des candidat-e-s qui concerne aussi bien le concours CR que DR, et précise ou complète plusieurs points évoqués dans un précédent billet.

télécharger le guide

Guide de candidature (officieux) au CNRS – section 36

Les membres actuels de la section 36 du Comité National ont été élus sur liste syndicale ou nommés par la direction en 2012 pour quatre ans. Chaque renouvellement de section est l’occasion d’une redéfinition partielle de la politique de sélection. Ce billet propose quelques remarques sur les grandes lignes du fonctionnement de la commission actuelle, issues d’échanges sur le concours 2013 avec des membres du syndicat majoritaire (SNCS-FSU).

Lire la suite