Incarcérations et purges en Turquie: résistances des Universitaires pour la paix

Chers amis, chers collègues,

Excusez-moi de ce très long message collectif, mais je ne peux répondre actuellement aux très nombreux messages que je reçois depuis la semaine dernière. Merci à tous! Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, j’ai appris vendredi dernier que mon autorisation de travail avait été annulée par le Conseil de l’Enseignement Supérieur (YÖK). La décision a été communiquée à mon université (Boğaziçi) sans aucune motivation mais il n’y a guère de doute: le YÖK a ciblé le professeur Abbas Vali, qui venait de démissionner du département de sociologie, et moi, qui étions les deux signataires étrangers de l’université de la pétition pour la paix en janvier 2016. Pour la première fois, Boğaziçi est directement ciblée par le vaste mouvement de purges des universités.
Je suis en actuellement en année sabbatique à Londres mais j’ai passé les derniers jours à Istanbul pour participer à la mobilisation de Boğaziçi contre cette décision. Je vous envoie en pièce jointe trois traductions en anglais (réalisées par des étudiants et moi-même) d’interventions publiques s’étant tenu ces derniers jours:
– mon intervention devant des étudiants et collègues le 10 mars;
– la conférence de presse des enseignants et moi-même le 13 mars;
– un entretien publié sur le site internet « Diken ».
J’espère que ces documents vous permettront de mieux comprendre la situation et mon état d’esprit actuel, loin de la tristesse et de l’abattement que beaucoup d’entre vous ont supposés. […]
 Academia a obtenu l’autorisation de Noemi Lévy-Aksu, assistant professor à l’Université du Bosphore, de publier le courrier qu’elle a fait parvenir à ses collègues universitaires français, ainsi que les documents qui l’accompagnait. La situation de Noemi, citoyenne française, résidente en Turquie depuis longtemps qui a demandé la nationalité turque, ou de son collègue Abbas Vali, scandaleuse, doit être replacée au regard de ce que connaissent les universitaires nationaux en Turquie, à l’instar du mathématicien K* E* qui a récemment publié une tribune dans la Gazette des mathématiciens. Un collègue – qui a souhaité rester anonyme – nous a autorisé à publier un texte afin de permettre de comprendre aux lecteurs et aux lectrices d’Academia pourquoi la purge d’État orchestrée par Erdogan visent un ensemble d’universitaires précis, liés par leur opposition à la disparition de l’État de droit. Academia poursuit ainsi son exploration des situations des universitaires ailleurs dans le monde.
 *
*      *
2 mars 2017

« Il nous faut un Léviathan » : telle semble être l’idée qui anime le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, son entourage, et son parti, le Parti de la Justice et du Développement (AKP). L’épuration administrative massive s’accélère depuis la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016 ; l’objectif ne semble rien de moins que de refonder l’État turc sur de nouvelles bases idéologiques, fusionnant le nationalisme et l’islam politique. Frappant au nom de la lutte contre le « terrorisme », elles ne se sont pas limitées à la sphère d’influence de la confrérie Fethüllah Gülen incriminée pour le coup d’État : mises à pied, mises en examen et les incarcérations se sont multipliées à droite comme à gauche de l’échiquier politique.

Lire la suite

Le 8 mars dans les universités argentines

Natalia La Valle Torres, qui continue par ce billet la série « Ailleurs dans le monde« , est linguiste, sociologue et traductrice en sciences sociales. Chercheuse associée au laboratoire Printemps, à titre bénévole aujourd’hui, elle a obtenu un doctorat en sciences du langage en 2011 (Université de Lyon2) et travaille aujourd’hui comme indépendante, après plusieurs contrats post-doctoraux à l’université et en école d’ingénieurs. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Tracés. Revue de sciences humaines.

Le 8 mars 2017, les enseignantes, chercheuses, administratives et étudiantes de plusieurs universités argentines ont appelé à la grève féminine globale. Certaines universités l’ont fait de manière institutionnelle, avec des communiqués de soutien à la grève et à la mobilisation et des appels à la réflexion sur l’importance de la date. La direction de l’UBA (Universidad de Buenos Aires) a souligné que « dans le milieu universitaire, nous avons l’obligation de débattre et participer à la défense des droits des femmes ».Pour sa part, l’UNC (Universidad Nacional de Córdoba), via l’Honorable Conseil Supérieur, a déclaré d’intérêt institutionnel l’appel à la grève internationale des femmes « avec le but de promouvoir la participation citoyenne à la manifestation organisée par le collectif Ni Una Menos le jour même, au centre-ville de Córdoba ». Lire la suite

Une nouvelle Peur rouge? Domination et oppression sur les campus américains

En cette fin d’année 2016, Academia inaugure une nouvelle série de billets, qui s’intéressent aux uscollegeconditions de travail académique hors des frontières françaises. Le premier billet porte sur les États-Unis.

Son autrice, Chanelle Adams est chercheuse en études des sciences. Actuellement financée par la Commission franco-américaine Fullbright, Chanelle Adams est accueillie à l’EHESS. Au cours de ses études à Brown University, Adams s’est impliquée dans l’organisation étudiants et les manifestations contre le racisme et le sexisme sur le campus. Elle a été éditrice pour pour BGD Press and Bluestockings Magazine.

Sur les campus américain, la mise en œuvre de safe-spaces s’est répandu non sans contestation. Reconnaissant la nécessité de protéger les victimes passées et futures de safe-spacedifférentes formes d’oppression et de domination – racisme, sexisme, homophobie, etc. – le safe-space organise un espace public – environnement de travail et de parole – respectueux vis-à-vis de l’ensemble de ses membres, en parole et en pratique. Si ce safe space constitue, aux yeux des conservateurs, une attaque envers la liberté d’expression, le débat a rapidement porté sur le fait de savoir qui devait être protégé contre qui. En retournant l’expression comme un gant, les mêmes critiques des « campus sanctuaires » (sanctuary campuses) et des « safe-spaces », cherchent à obtenir leur propre safe-space.

Professor Watchlist, créé par Turning Point USA, une association à but non lucratif, entend « dénoncer, de manière documentée, les enseignant.e.s universitaires qui pratiquent une discrimination contre les étudiants conservateurs et qui font œuvre de propagande gauchiste dans leurs cours ». L’organisation affirme que les « étudiants, parents, et alumni (anciens élèves) méritent de connaître les incidents précis et les noms des professeurs qui se donnent des objectifs politiques radicaux dans les amphithéâtres ».

Lire la suite

Concours de l’EHESS: conseils aux candidat.E.s

Mise à jour partielle des liens – 4 décembre 2017

EHESS_electionsDu fait la particularité du mode de nomination de ses enseignant.e.s-chercheur.ses (désormais EC), de la visibilité de l’EHESS dans le champ des sciences sociales françaises, et du sexisme de son recrutement, le concours a fait l’objet d’analyses remarquées (lien obsolète du rapport Backouche), dont la notoriété a entraîné une modification des procédures d’élection depuis 2009.

Parmi les mesures les plus importantes adoptées, il faut noter :

  • La parution d’un vademecum pour éclairer les arcanes du concours;
  • L’interdiction de faire « campagne », pratique qui consistait pour les candidat.e.s à se présenter individuellement aux EC électeur/trices;
  • L’avancement du calendrier – le concours débutant à l’automne et se clôturant par des élections fin mars-début avril, soit un avancement de près de 6 mois par rapport au calendrier précédent);

Alors que la campagne 2016 vient de s’ouvrir (dépôt des candidatures au 1e octobre 2015),  Academia vous propose une lecture et une explicitation de la candidature et des procédures d’évaluation en place par le Conseil scientifique en 2014 pour clarifier à la fois les modalités de constitution du dossier  et des pratiques d’évaluation de celui-ci.

Lire la suite

Chômage des jeunes docteurs: effets de la réforme de l’UNEDIC

Academia publie une alerte à destination des étudiants qui seraient en contrat partiel ou les docteur-e-s contractuelles qui s’inscriraient pour des périodes transitoires au chômage entre deux contrats. Et bien sûr, les enseignants-chercheurs qui les emploieraient.

Suite à la réforme de l’assurance chômage des intermittents et des intérimaires, des changements sont intervenus dans l’indemnisation du chômage. C’est à dire que le calcul des droits suite à un nouveau contrat n’est pas pris en compte. Pour faire réévaluer ses droits il faut avoir épuisé l’ensemble de ses droits préalablement enregistrés au Pôle Emploi : le « reliquat de droit ». Traduisons: si vous avez touché plus lors de votre nouveau contrat, les droits qui y correspondent ne seront pas pris en compte sauf si vous avez épuisé tous vos droits précédents.
Pour illustration  voici un cas typique et très concret.
Une chercheuse contractuelle se rend au pôle emploi pour commencer une période transitoire de chômage, entre deux contrats. Sa dernière inscription datait du mois d’avril 2014 correspondant à un temps d’inactivité entre deux contrats : un mi-temps post doc (2012-2104) et un plein temps CDD chercheur (2014-2105) – mieux payé pas seulement parce que c’est un temps plein mais parce que les grilles de salaires des CDD chercheur tiennent compte de l’expérience… 

Lire la suite

Les syndicats de l’enseignement supérieur informent sur les droits de ses personnels

En période électorale – élection des comités techniques à la fin de l’année – un syndicat a eu une idée marketing originale et utile: rédiger un guide à l’attention des personnes non-titulaires de l’Etat. Voilà qui vient aider Academia dans sa mission de clarification des recrutements: théorie et pratique

On trouve aussi une fiche pour les vacataires:

Academia souhaite une bonne lecture à tous et à toutes en invitant d’autres syndicats, qui auraient réalisé ce type de documentation à nous les envoyer pour compléter la petite bibliothèque de littérature grise.

Retour de campagne: les femmes et la géographie

À l’issue de la campagne de recrutement 2014 en aménagement (section 24) et en géographie (section 23), deux enseignements ont pu être tirés du wiki audition : il n’y a pas d’allongement significatif du temps entre la soutenance de la thèse et le recrutement à un poste de MCF et des inégalités hommes/femmes qui perdurent.

Lire la suite

Echos du wiki audition géo (sections 23 et 24)

Pour la seconde année consécutive, le wiki audition a mis à disposition de la communauté des géographes et des aménageurs les informations relatives à la campagne de recrutement universitaire en section 23 et 24. La mise en ligne plus précoce des postes ouverts au concours a permis de mieux informer les candidats et d’identifier un certain nombre de difficultés (chevauchement de dates d’audition…). Contrairement à l’an passé, les candidats ont, à de rares exceptions, peu mutualisé les informations dont ils disposaient. Néanmoins de nouveaux collègues sont venus renforcer l’équipe en charge de collecter l’information et de la mettre en ligne. Contrairement à l’an passé, certaines institutions se sont clairement positionnées contre la diffusion d’informations contrevenant par là même à l’« exigence de transparence des établissements sur leurs pratiques et critères de recrutement et d’évaluation » (rapport 2010 du comité de suivi de la loi LRU). Lire la suite

Publier sa thèse: duperies éditoriales

Plusieurs jeunes chercheurs (ou moins jeunes) ont reçu ces derniers jours un courriel émanant d’une prétendue « maison d’édition » VDM Verlag ou Éditions universitaires européennes ». Il se présente sous la forme d’un message personnalisé et flatteur, puisque « l’éditeur » fait mine de s’intéresser particulièrement aux travaux du destinataire (travaux — thèse etc. — qui sont même cités nommément) et lui propose de les publier. En fait, il s’agit d’une vaste entreprise, que l’on qualifiera par litote de peu honnête, destinée à capter des travaux inédits (qui ne sont même pas lus par le pseudo-éditeur) et à les publier ensuite à la demande à des prix très élevés, sans que l’auteur, dans les faits, touche le moindre centime. Le procédé est bien expliqué sur le blog des presses de l’université du Québec :
http://www.puq.ca/blogue/2011/05/mise-en-garde-vdm-verlag-ou-editions-universitaires-europeennes/
Si j’ai bien compris, le risque est donc pour l’auteur de se trouver dépouillé de son travail, lequel sera captif d’une maison d’édition qui n’en est pas vraiment une, ce qui n’est pas très bon pour son curriculum vitae (et encore moins pour son moral).

Nicolas Weill-Parot
Professeur d’histoire médiévale à l’UPEC

La LRU va me tuer: le cas de Montpellier-III et de Béziers

linteau st charlesPour éviter une troisième année de déficit consécutive, l’université Paul Valéry – Montpellier III annonce, par la voix de sa présidente et sur la recommandation du CA, plusieurs mesures d’économies, parmi lesquelles la fermeture de son antenne de Béziers constitue un coup d’éclat médiatique. La nouvelle, d’abord annoncée par mail à tous les personnels et étudiants de l’université, s’est rapidement propagée.
Lire la suite

Grâces du recours gracieux

Giotto, François d'Assise présentant sa règle à Innocent III, 1297
Candidats aux concours de maîtres de conférences ou d’un organisme de recherche, membres de comité de sélection, la campagne de recrutement s’achève : s’ouvre celle des recours. Academia vous guide dans les démarches que vous pouvez effectuer.

Membre de comité de sélection ou candidat, vous avez eu connaissance d’une ou de plusieurs irrégularités au cours d’une procédure pour le recrutement d’un maître de conférence ou d’un professeur des universités. Lire la suite

Après le rough guide, le real guide: le Guide de fonctionnement des comités de sélection (MESR, juin 2012)

lonelyplanetCandidat.e, membre de comité de sélection, vous en aviez rêvé: Academia le dévoile. Après avoir édité un Rough guide très incomplet, l’équipe vient de mettre la souris sur le très précieux Guide de fonctionnement des comités de sélection qui existe dans une version datée du 15 juin 2012. Loin d’être confidentiel, il est disponible en ligne et peut ainsi être consulté par tous, au lien suivant: https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/pdf/comite_selection/guide_fonctionnement_comites_selection.pdf

Academia attire notamment l’attention de ses lecteurs sur la partie 4 du Guide sur le « fonctionnement du comité de sélection [dorénavant CS] » (p. 13 et suiv).  Quelques points méritent d’être soulignés, numérotés de 1 à 9 selon leur apparition, qui font l’objet plus bas de commentaires de texte; et, encore plus bas, de propositions d’amélioration pratique ou réglementaire.

Soulignons d’emblée que c’est le point 6 sur le principe d’impartialité et la possibilité de recours contre les conflits d’intérêt que l’équipe des Rédacteurs d’Academia juge le plus important. Lire la suite