Rough guide des candidats

En tant que candidats, vous avez un certain nombre de droits, qui ne valent s’ils sont exercés – une sorte d’horizon à atteindre, en somme.

Procédure d’audition: chaque candidature fait l’objet de deux avis motivés, rédigés, signés et datés, par 2 rapporteurs désignés au sein du comité de sélection. Ces avis sont communicables au candidat à l’issue du concours. Le procès-verbal doit motiver la non sélection des candidats – et c’est une grande différence avec le CNRS, sauf erreur de ma part. Procéder à la requête de ces documents vous apportera peut-être moins sur la sélection elle-même que sur les modes de raisonnement des rapporteurs – et le suprême intérêt de coller au profil dès la candidature. Cf. billet précédent sur l’envoi du dossier. Il y a des chances aussi que les rapports, une fois passés leur rôle dans la sélection négative (« le candidat ne colle pas au profil »), il pert l’essentiel de sa fonction de sélection – celle-ci se faisant sur d’autres critères, moins explicités – et qui, dans le rapport final, n’apparaissent pas.

Quorum: Au moins la moitié des membres du comité doivent être présents, dont au moins une moitié de membres extérieurs à l’établissement et dont au moins une moitié de spécialistes de la discipline. Cette règle de triple quorum est impérative et doit être respectée tout au long de la séance. Si le quorum n’est pas respecté, une nouvelle réunion peut être convoquée. Le comité doit siéger aux deux séances avec la même composition.

Audition: Un délai de 15 jours doit être respecté entre l’envoi de la convocation et la date de l’audition. La durée de l’audition doit être strictement identique pour tous les candidats et doit figurer sur la convocation. L’audition des candidats par visio-conférence est autorisée par les textes (Article 9.2 du décret du 6 juin 1984). Compte tenu des chevauchements d’auditions, comme du coût du transport (que les universités pourraient prendre en charge, puisqu’il s’agit de recruter un.e futur.e collaborateur.rice), vous avez le droit à la visioconférence.

[NDLR: cette partie avait été intialement ajoutée à la fin du billet sur l’audition MCF, qu’il complète. ]

  • Liens utiles:

Recommendations de l’Ens-Cachan à ses comités de sélection

– Sur les conditions de validité des Comités de sélection: L952-6-1

– Sur le droit à l’utilisation de la visio-conférence: Arrêté du 17 novembre 2008 fixant les modalités de recours aux moyens de télécommunication pour le fonctionnement des comités de sélection

– Délibérations des comités de sélection et motivation de ses avis: Décret n°2008-333 du 10 avril 2008 – art. 4


Une réflexion au sujet de « Rough guide des candidats »

  1. A la suite d’un échange autour de la question des délais, je me permets d’ajouter un commentaire. Cette année, de façon assez exceptionnelle – grâce aux vacances scolaires tardives? , les délais entre la date des choix des candidats et celles des auditions se sont considérablement allongés. Mais ce n’est pas le cas dans toutes les universités, avec des délais limités entre envoi de la convocation et audition inférieur à une semaine. Une pratique à modifier définitivement?

Laisser un commentaire